Génération Y, 2.0…Conférence à Casablanca

Hier, j’ai assisté à une conférence très intéressante, qui a eu lieu au Royal Mansour de Casablanca sur la génération Y et sur tout ce qui est en rapport avec le 2.0. Conférence donnée par Benjamin Chaminade, gourou franco-australien, comme il aime s’appeler et auteur principal du blog www.generationy20.com

À travers ce billet, je vais essayer de partager avec vous ce que j’ai appris durant cette soirée.

18h30

Je vais d’abord vous parler de Benjamin. Je suis arrivée un peu à l’avance, ce qui veut dire au Maroc, arriver à l’heure prévue…Bref vers 18h30, je débarque dans la salle de conférence et je trouve Benjamin déjà là, je me présente à lui et je trouve devant moi quelqu’un de très modeste et accessible, deux valeurs très importantes aux yeux de la génération Y.

Nous continuons à discuter un peu de tout et de rien, et je sentais que j’avais devant moi quelqu’un qui comprenait toutes les préoccupations de la génération Y et avec lequel j’étais sur la même longueur d’onde. Ce que j’ai énormément apprécié avec lui, c’est que j’ai beaucoup appris mais sans être dans une relation de Gourou à disciple, mais en ayant des échanges entre deux personnes qui essaient de trouver leurs points communs et leurs différences.

18h50

Pendant que nous discutions, il y avait aussi des gens de différents domaines qui participaient à la discussion, mais bizarrement je n’ai pas réussi à avoir ce truc qui me permette de me connecter avec eux aussi facilement qu’avec Benjamin…Pourquoi? Une des raison selon moi est que lorsque ces gens là intervenaient, ils étaient plus dans une optique d’étalage de connaissances que d’interconnexion des idées….Pour reprendre 1 des 4i qui sont chères à Benjamin et qu’il utilise pour qualifier la génération Y: Individualisme,, Interconnexion, Inventivité et Impatience

19h20…Début de la conférence

30 minutes plus tard, commence la conférence par une mise en scène à la ricaine…En effet Benjamin se glisse discrètement à l’arrière de la salle et prend la parole au micro…tout le monde le cherche…puis il se lève, et avance au devant de la salle pour commencer sa conférence. Il fait celà dit-il pour montrer que ce n’est pas un Gourou débarqué par Hélicoptère qui vient étaler ses connaissances, mais plutôt quelqu’un qui se mélange à son auditoire. À la manière Gourou, ses slides ne sont que de belles images avec 1 mot, voir des fois une petite phrase en haut à droite de la diapo.

Alors en gros voici quelques bribes d’informations que j’ai retenues de cette conférence:

-La génération Y est une culture plutôt qu’une démographie

-Les employés Y sont à la recherche d’une expérience humaine plutôt que d’un emploi

-Aux X: Ils ne faut pas se fâcher et considérer les Y comme des traitres s’ils quittent un emploi, ils reviendront peut-être…

-Un patron X se demande pourquoi son employé Y n’accepte pas de se faire modifier son contrat temporaire en contrat à durée indéterminé (CDI)…peut être que le Y se sent plus libre et flexible avec un CDI

-Un Y n’accepte pas de faire les choses qui ne comprend pas du simple fait que son boss lui a demandé

-Un plan d’évolution de carrière sur 3 ans n’accroche pas les Y puisqu’il savent pertinemment que celui qui leur propose celà ne sait même pas où est ce qu’il sera…des évolutions sur 6 mois semblent plus réalistes pour un Y

-Un Y va s’engager avec son Manager parce qu’il l’inspire, il est compétent et….parce qu’il est sympa…

Je finirais avec mon expérience personnelle, j’ai travaillé pendant 10 mois dans le département Conseil d’une régie publicitaire très connue à Montréal, mais j’ai démissionné parce que je n’avais plus de motivation pour me lever le matin et aller travailler…et parce que je voulais aller réaliser un de me rêves de gamin qui était celui d’aller faire un stage de foot d’une durée d’1 mois en Allemagne…

20h25

Fin de l’intervention sous les applaudissements et début de la table ronde avec une intervention très pertinente d’un dirigent de Manpower pour dire qu’au Maroc, les entreprises et leur philosophie de gestion sont encore très loin d’un management 2.0…Hélas

Je quitte la réunion, alors que mon cher Benjamin se fait appeler Stéphane à plusieurs reprises par une participante à la table ronde…Entre vous et moi, si il y a bien quelque chose qu’un Y n’apprécie pas c’est bien qu’on le prenne pour quelqu’un d’autre…

Publicités